Joomla Templates Mobile by About Justhost
  • Théâtre dans la bastide
  • Ventoline Becker (2017)
  • Théâtre du Roi de Cœur (2017)
  • Lazzi Zanni (2017)
  • Les joies sauvages (2014)
  • Les tréteaux du Coulobre (2011)
  • Buvette...
  • et petite restauration
  • Compagnie vertige (2011)
  • Théâtre Au bout du Jardin (2014)
  • Lazzi Zanni (2016)
  • Collège Pierre Fanlac (2016)
  • Théâtre dans les jardins de la mairie

2013


Retrouvez la vidéo de l'édition 2013

VENDREDI 6 SEPTEMBRE 2013

20H30 : Fragments d’une petite comédienne de campagne (1h)
Création 2011 - parution à L’Harmattan 2013
De et par Eve Nuzzo – Compagnie Les Joies Sauvages - http://evenuzzo.over-blog.com/
Dans la salle des fêtes
Par où ça s’ouvre, comment ça respire ? Par où ça crée, comment ça désire ?
Bousculée par les relations aux autres, par la tentation de correspondre à une norme dans une société qui évacue les questions existentielles, une petite comédienne de campagne nous fait partager son quotidien, ses états d’âme et ses désirs secrets. Du doute à la création, de la frustration au lâcher-prise, ces Fragments sont autant de facettes d’un autoportrait et dessinent une lente élévation vers la joie d’être-là. Avec un sens aigu de l’humour et de l’autodérision.

 

SAMEDI 7 SEPTEMBRE 2013

14h : Autour de la Joconde (15mn)

Tout public à partir de 13 ans

Texte de Raymond Souplex (1966)
Interprété par la troupe des Masques (Cadouin - 24)
Sur la place du village
Pas besoin d’attendre les 5 dernières minutes pour savoir qui a peint la Joconde. Le couple qui en débat ici aligne les clichés, de mauvaise foi masculine en hystérie féminine. 1966, c’était hier – bon sang, mais c’est bien sûr !

 

14h30 : Des souris et des hommes (1h)

Tout public à partir de 13 ans

D’après le roman de John Steinbeck (1937)
Interprété par la compagnie Tic Tac (Marquay - 24)
Dans le carreyrou derrière l’école
George et Lennie errent sur les routes californiennes avec le même rêve : acheter un jour une petite ferme pour y vivre « comme des rentiers » en ne travaillant « pas plus de sept heures par jour ». « La relation entre George et Lennie, ce n’est pas de l’amour, ce n’est pas de l’amitié. C’est un lien indestructible […], quelque chose de très fort : l’envie commune de s’en sortir et l’idée que c’est ensemble qu’on peut le faire. Ce lien ne sera rompu que [par une tragédie]. Je n’ai pas situé l’action en Californie, mais nulle part, donc partout. Pas non plus de repère temporel – sauf que l’errance physique et mentale de deux personnes qui n’ont pas d’habitation et recherchent des petits boulots pour survivre est bien contemporaine ». Marie Pagès, mise en scène.

 

15h45 : Candide (30mn) - extraits

Tout public à partir de 13 ans

D’après le conte de Voltaire (1759)
Une co-production Théâtre au Bout du Jardin / Tréteaux du Coulobre (Lalinde - 24)
http://auboutdujardin.free.fr
Sur la scène derrière l’église
Quelques coups de pieds au cul, et voici Candide chassé du Paradis terrestre. Pourquoi tant de haine ? Peut-être Candide aurait-il du éviter de pratiquer des expériences de physique expérimentale avec la fille de monsieur le Baron. Ce péché originel va lui coûter cher et le plonger dans un monde en folie où l’intolérance et la barbarie règnent sans partage, un monde normal en somme. « Plongé dans la lecture de ce récit, notre conteur va avoir fort à faire avec trois chipies déchaînées qui ont, elles aussi, décidé de faire prévaloir leurs points de vue sur le dos de notre malheureux Voltaire ». Jean Michel Maman, mise en scène.

 

16h30 : L’Arbre (1h)

Tout public à partir de 6 ans

Création en conte et musique d’après L’Arbre de Grey Owl (1937)

Conteuse : Chloé Lhoir - Musicien : Dimitri Porcu - Mise en scène : Nadège Billiémaz

Light Compagnie (St-Pierre d’Entremont – Isère, 38) - www.lightcompagnie.fr
Sur la place du village
 Entre conte et théâtre, ce spectacle nous transporte sur un nuage musical au milieu des Montagnes Rocheuses du Canada. «Il y a six cent cinquante ans à peu près, un écureuil ramassa sur l’herbe une pomme de pin qu’il avait abattue d’un arbre». Grâce à ses curieuses rencontres (écureuil, loup, ours, hommes, ...), aux traces que lui laisse la vie, tout au long de son existence, l’Arbre sera le témoin d’amitiés, mais aussi du combat perpétuel du peuple amérindien.

 

17h45 : Un p’tit vélo dans la tête (30mn)

Tout public

Création de la Compagnie L’OstrogotHagard (Lille – Nord, 59)
De et avec Donatienne Borel – œil extérieur : Emilie Delétrez
Sur la place du village
 Une éminente universitaire s’est perdue… si près du but. Elle débarque tout droit de Tolède, a traversé d’un coup de pédale les Pyrénées, monts et vaux, s’est fait arrêter par la police pour excès de vitesse, a habilement évité quelques ouvertures de portières, et vient d’arriver en Dordogne, tout là-haut, ici quoi. Saine et sauve, quoiqu’un peu fourbue, rien qu’avec son vélo et son barda. A quelques centaines de mètres du lieu de la conférence pour laquelle on l’attend, elle s’est fourvoyée. Perdue au milieu du public, elle demande son chemin. Et peu à peu, encore essoufflée et dans un grommelot franco-espagnol, elle raconte son héroïque traversée. Il faut pourtant qu’elle la donne, cette conférence sur Don Quichotte !

 

18h30 : Wilma’s World (1h)

Tout public

Création http://www.carlyko.com (24) - De et avec Carly Ko
Conseil artistique - Grégoire Chombard et Richard Jiminez de la Cie Millésime
Technique - Bernard Payement
Soutien - La ville de Castillon la Bataille, SceneArts, Le Théâtre de L'Épinette à Libourne
Dans la cour de l’école
 Wilma a 80 ans. Accent américain, elle est experte en travaux ménagers et en mots croisés. Elle vit seule. Sa seule ouverture sur l'extérieur sont ses magazines féminins que le facteur lui apporte chaque matin. Entre les mains de cette femme, les tâches les plus banales deviennent des prétextes au jeu et des défis contre l'inattendu. À la lecture des pages acidulées de ses magazines vantant les derniers parfums ou vedettes, Wilma repart sur le chemin de ses souvenirs de jeunesse, retrouvant pour un moment son corps de jeune fille représenté sur la photo accrochée au mur.
Wilma's World explore les différentes facettes d'une vieille femme dont le corps usé se refuse à satisfaire les envies de son coeur toujours battant. Sa nostalgie, ses folies, son authenticité cherchent à s'exprimer dans cette vieille enveloppe qui parfois bascule dans un fantasme de jeunesse et de liberté.